legendes d'huelgoat suite

Publié le par sandrine

apres les photos entrer dans les legendes d' huelgoat je vous amene dans 'histoire...

huelgoat: formé de 2 noms bretons :

  • "huel"= haut
  • "koat"= bois, forêt
signifie "la haute forêt" ou "le bois haut

100 5503   

 

  

la grotte du diable

Jadis un révolutionnaire des alentours de Berrien s'était réfugié dans cette grotte. Il était poursuivi par les Chouans, partisans du Roi, ennemis de la Révolution.

Comme la grotte était sombre, et qu'il avait froid, il alluma un grand feu de branchages.

L'entrée de la Grotte du Diable
La Grotte du Diable

Il avait mis un chapeau où se dressaient deux plumes rouges. Il serrait dans sa main une grande fourche pour se défendre.

Quand les chouans descendirent dans cette grotte, derrière le feu, ils crurent voir l'ombre du Diable

Ils s'enfuirent en criant "au Diable, au Diable!".

C'est depuis ce temps-là qu'on appelle cette grotte la grotte du diable.

Petit diable

100_5509.JPG

 

Le ménage de la Vierge
Le Ménage de la Vierge

Une autre grotte, sorte d'anfractuosité créée par un amoncellement de blocs rocheux est composée de pierres rongées par les eaux de ruissellement, donnant des formes étranges.

Avec un peu d'imagination, on découvre les ustensiles de cuisine du ménage de la Vierge :

Le Ménage de la Vierge
  • Le chaudron
  • La louche
  • La baratte à beurre
  • Le soufflet
  • Les fauteuils
  • Le lit
Le Gouffre et la légende de Dahut
Le Gouffre

D'après la légende, la princesse Dahut, fille du roi Gradlon, qui menait une vie dissolue dans la ville d'Ys, qu'on situe près de Douarnenez, aimait aussi séjourner sur le promontoire qui surplombe le Gouffre, appelé Kastell ar Guibel (château).

C'est de ce château que Dahut faisait se précipiter ses amants d'un soir et ils disparaissaient ainsi dans la rivière.

Par grand vent, on entendait longtemps après leurs cris et leurs plaintes monter des profondeurs du gouffre.

La légende ajoute que, lorsque la ville d'Ys fut engloutie par les flots, par la faute de Dahut, celle-ci transformée en sirène, venait jusqu'au Gouffre, par un long souterrain partant d'Ys, pour chanter et couvrir de sa voix les sanglots de ses amants.

Le Gouffre
 la mare aux fées
La Mare aux Fées

On raconte que le jour, les fées venaient y peigner leurs cheveux d'or en regardant leur reflet dans la mare, mais gare à ceux qui les rencontraient la nuit dans le village, elles se transformaient en de laides sorcières édentées...

  •  
  •  

 

  

 

 
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> merci pour ce petit cours d'histoire bretonne!<br /> bisous et bon week end<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> je connais bien ce coin !!! ma belle-soeur de scrignac nous y amène ...<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> connait pas sympa comme balade<br /> c est ou!! steph<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> c'est beau ! j'ai visité en 2004, ce sont de très beaux souvenirs !<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Merci pour cette belle balade<br /> <br /> <br />
Répondre